SOMMAIRE

LES CHATEAUX A ROOST-WARENDIN

LE CHATEAU DE BELLEFORIERE

Un château féodal a existé à Roost-Warendin. Il appartenait à la famille de Belleforière. La terre fut érigée en comté en 1663 par Louis XIV. Ce château situé dans les marais, à quelques centaines de mètres de l'actuel "café des sports" sur la route de Douai, comprenait plusieurs tours et un haut donjon carré crénelé. En 1712, le maréchal de Villars le fortifia et le prince Eugène se retira sans oser l'attaquer. Au lendemain de la bataille de Denain, il fut démantelé. Quelques années auparavant, en 1693, avait été célébré dans sa chapelle le mariage de mademoiselle de Belleforière avec Charles du Quesnoy, vicomte de Dormal. A la mort de Philippe-Ignace de Belleforière (1751), le domaine revint à sa nièce, Charlotte de Coudenhove du Quesnoy. En 1788, ses filles le vendirent au seigneur de Bernicourt. Converti en ferme, le château disparut à la fin du XVIII ème siècle. Y subsite encore actuellement, la cloche de l'église Saint Rita.

LE CHATEAU DE BERNICOURT

C'est en 1374 qu'apparaît dans les textes un seigneur de Bernicourt. Précédé d'une chaussée pavée et d'une rue longue de près de 3 km, autrefois bordée de vieux ormes, le château de Bernicourt développe une belle façade classique, brique et pierre. Il doit son origine à la demeure élévée vers 1625 par Eustache de Belvalet, descendant de Jean de Belvadet, échevin d'Arras en 1561 et fils de Marie de Bernemicourt.